Maïlys DE VILLOUTREYS

Après quelques années de violon, Maïlys de Villoutreys intègre à 9 ans la Maîtrise de Bretagne, et découvre ainsi le chant avec Jean-Michel Noël, participant à de nombreux concerts, enregistrements et tournées. Tout en poursuivant des études d’Italien à l’Université, elle est l’élève de Martine Surais au Conservatoire de Rennes, puis se perfectionne avec Isabelle Guillaud et Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient brillamment son Master en 2011.

Maïlys de Villoutreys découvre la scène dès son plus jeune âge en interprétant des rôles d’enfants à l’Opéra de Rennes (Sophie dans Let’s make an opera de Britten, Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy). Plus tard, elle est Miss Ellen dans Lakmé à l’Opéra de Rouen, Aspasia dans La Pietra del Paragone (Rossini) au Teatro Regio de Parma, et incarne plusieurs rôles mozartiens : Barberina, puis Pamina au CNSMDP, la Reine de la Nuit (dir. N. Krüger), et plus récemment Melia dans Apollon et Hyacinthe, à la Cité de la Musique à Paris. A l’Opéra Royal de Versailles, elle chante Amour (Orphée et Eurydice, Gluck) dirigée par G. Grazioli, et Clarine (Platée, Rameau) sous la baguette de J-C Malgoire.

L’année passée, Maïlys était Clarice dans l’opéra baroque/contemporain d’Antoine Dauvergne et Gérard Pesson avec l’ensemble Amarillis : La Double Coquette (Scène Nationale de Besançon, Grand Théâtre d’Angers, Festival Croisements à Pékin, Festival du French May à Hong Kong, Festival de Sablé-sur-Sarthe, Théâtre de la Ville à Paris, L’Arsenal de Metz, Dock Street Charleston USA, Montclair New Jersey USA…). Elle a également participé à la re-création de l’Oristeo de Cavalli, avec le Concerto Soave, dans une mise en scène d’Olivier Lexa.

Son goût prononcé pour le répertoire baroque l’amène à se produire avec de nombreux ensembles : on peut ainsi l’entendre régulièrement avec Amarillis (plus spécialement dans la musique de chambre française), avec Pygmalion (R Pichon) dans des Cantates et Passions de Bach, le Ricercar Consort (P Pierlot), les Musiciens du Louvre (M Minkowski), le Concerto Soave (JM Aymes), l’ensemble Desmarest (Ronan Khalil), les Folies Françoises (P Cohen-Akenine), le Banquet Céleste (D Guillon)…

Sa discographie inclut deux récitals : « Chansons de JB de Laborde » avec le Trio Dauphine (Evidence Classics, 2015), et le « Pianto della Madonna » (B Records, 2016) avec l’ensemble Desmarest. L’opéra baroque et contemporain La Double Coquette de Dauvergne et Pesson a été enregistré en 2014 pour NoMadMusic. Maïlys a également enregistré la cantate de Cherubini Clytemnestra, avec Die Kölner Akademie (CPO, 2012), et une Messe du compositeur maltais G Abos, avec le même ensemble (CPO, 2015). L’année prochaine sortira une nouvelle version de L’Enfant et les Sortilèges avec le SWR Stuttgart, dirigé par S Denève, dans lequel elle chante une Pastourelle et la Chouette.

Ses prochains projets en 2017 incluent plusieurs récitals avec l’ensemble Desmarest et l’ensemble Amarillis, un enregistrement et plusieurs concerts avec la flûtiste Juliette Hurel et l’ensemble Les Surprises (Alpha), et la suite de la tournée de La Double Coquette dans les maisons d’opéra de Lille, Nantes et Angers. Elle chantera également Marta, dans l’oratorio de Caldara Maddalena ai piedi di Cristo en ouverture du Festival de La Chaise Dieu et à l’Opéra de Rennes.